Trou noir

Iain Grey

Aujourd’hui, mémé est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. J’ai reçu un télégramme de l’EHPAD : « Mère décédée. Enterrement demain. Sentiments distingués. » Cela ne veut rien dire.

‒ Allo ?
‒ Oui ? Pompes funèbres Maréchales…
‒ C’est pour un enterrement…
‒ Vous êtes au bon endroit.
‒ Ah bon ? On ne peut pas plutôt le faire dans un cimetière ?
‒ Euh, oui, probablement… mais…
‒ Je voulais juste vous poser quelques questions.
‒ Allez-y, monsieur, monsieur ?
‒ Meursault. Voilà. Est-ce qu’on peut habiller mémé en tutu ?
‒ En tutu ? Elle était danseuse classique ?
‒ Pas précisément, mais vous voyez, avec le confinement, on ne peut pas sortir et c’est tout ce qu’on a à la maison… Et puis je voulais vous demander : vous avez des cercueils en carton ?
‒ Non monsieur. En ce moment, malheureusement, nous avons des cartons de cercueils, mais pas de cercueil en carton. Bon, écoutez, je pense qu’il faudra que l’on fasse cela par mail…
‒ Ah, on fait des enterrements par mail, maintenant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *